Frais dentaires : les mutuelles les plus intéressantes

Une mutuelle est l’entité qui rembourse la partie des frais de santé qui n’est pas payée par la SECU et votre complémentaire santé. Vous pouvez choisir votre propre mutuelle complémentaire et n’êtes pas obligé d’accepter celle proposée par votre employé.

Pourquoi les soins dentaires ne sont pas couverts par la SECU ?

Auparavant, tout ce qui concerne les soins dentaires n’est pas remboursé par la SECU et votre mutuelle complémentaire. En ce moment, après la réforme de janvier 2020, les soins classiques dentaires, le côté optique, auditif ainsi que quelques phases de votre hospitalisation sont inscrites dans les formules de la SECU et la mutuelle complémentaire. Mais ils proposent un tarif fixé à propos de ces soins particuliers.

Le problème se base toujours sur les honoraires des médecins dont l’intervention dentaire demande la compétence d’un spécialiste. Pour les soins classiques comme le détartrage, l’extraction des dents, ainsi que les soins de caries, les frais peuvent quand même être couvert par votre mutuelle.

Mais les autres soins, comme une intervention chirurgicale chez le Stomato, la pose prothèse ainsi que l’implant, et les autres entretiens des dents demandent plus de matériels sophistiqués, de temps et une spécialisation. Le coût de l’intervention dépasse largement le tarif de plafonnement remboursé par la SECU et la mutuelle complémentaire. Pour plus de renseignements, rendez-vous sur cette page et choisissez le panier qui vous convient.

Le tarif fixé par la SECU et la mutuelle complémentaire pour les soins dentaires

Pour la consultation dentiste, la SECU présente une somme de 23 euros. Les soins de caries, le détartrage et l’extraction, c’est entre 25 à 50 euros, tout dépend du montant salariale de la personne ainsi que le montant de cotisation mensuelle versé à sa mutuelle complémentaire.

L’intervention chirurgicale en stomato ne doit pas dépasser de 80 euros. Avec la nouvelle réforme de santé de 2020, la SECU rembourse une somme de 80 euros, et puis le complémentaire santé 300 euros, si votre facture tombe sur cette somme, vous serez totalement remboursé. La réalité est un peu différente des fois, parce que les spécialistes ont libre choix d’imposer leur tarif, d’où la facture peut quand même grimper impliquant une lourde somme à rembourser.

Comment éviter de rembourser les factures dentaires ?

Quand votre entreprise vous propose sa mutuelle santé, il est impératif de vérifier les formules qui vous seront proposés. Si les clauses du contrat ne sont pas conformes à votre situation sanitaire actuelle, vous devez changer de mutuelle. Il existe des mutuelles spécialisées dans le domaine dentaire. Les formules sont un peu spéciales dans ce genre de mutuelle.

Les formules spéciales mutuelle dentaire

Votre consultation chez le dentiste, les premiers soins sont élaborés sous la couverture sanitaire sociale ou la SECU. Le reste des soins sera totalement couvert par votre mutuelle dentaire. Il est donc plus correct de découvrir le pourcentage de remboursement proposé par votre mutuelle complémentaire.

Vous avez 300 % de remboursement, et même encore plus. Ce calcul se base sur le 80 euro remboursé par la SECU, le 300 euro par la mutuelle et encore plus pour les soins spécifiques. Là, vous avez le choix parmi les devis que votre mutuelle vous propose, et vous allez faire le calcul suivant votre capacité de rembourser, mais en tout cas, la qualité des soins proposés est de haute gamme.

Vous, votre conjoint et vos enfants moins de 16 ans seront bénéficiaires de ce programme de mutuelle dentaire avec 100% remboursé. Vous pouvez aussi choisir la formule du tiers payant.

La mutuelle dentaire intéressante est celle qui vous propose la liberté de choisir ce qui est plus confortable pour vous, avec la possibilité de choisir une bonne esthétique de soins de vos dents, et la facilité de rembourser à votre guise.

Sources : https://www.notretemps.com/droit/mutuelle-sante/mutuelle-dentaire-comment-la-choisir,i177054